4 critères pour choisir son VTT

De retour sur le devant de la scène avec les mouvements écolo et bien-être, le VTT est devenu le compagnon idéal de ceux qui aiment les balades au grand air. Véritable allié de la forme physique, il s’impose aussi comme le moyen de transport qui gagne le cœur des citadins. Le VTT, c’est aussi un outil pour pratiquer le sport à tout âge. Pour bien le choisir, il faut ainsi prendre en compte plusieurs critères. Voici ce qu’il faut retenir pour trouver le modèle de VTT qui vous correspond.

Le vélo électrique : que vaut-il ?

Depuis quelques années, le vélo électrique est une alternative retenue par les sportifs comme les cyclistes occasionnels, choisir un VTT électrique offre une garantie d’aisance lorsque vous vous lancez dans des parcours difficiles. Ce type de VTT vous sera recommandé si vous vous aventurez souvent sur des pistes délicates. Les personnes qui optent pour le VTT électrique recherchent principalement un confort d’utilisation lors des franchissements des faux plats et des côtes. C’est aussi un appareil qui sera sélectionné pour son apparente facilité d’utilisation. Les cyclistes qui se sont laissé séduire profitent d’une pratique agréable en toute condition. À l’instar d’un modèle traditionnel, il ne prend que peu de place.

Leur réputation d’appareil encombrant est ainsi injustifiée, car les VTT électriques n’ont besoin que d’un petit espace. Sur les pistes, ils peuvent aussi se glisser dans les passages étroits. Le fonctionnement d’un vélo électrique est très simple, et il permet d’optimiser les distances parcourues, tout en préservant votre énergie. Le vélo électrique amoindri la charge des efforts complexes, ou demandant plus de ressources que nécessaire. Il s’adapte aux personnes qui ont besoin de se ménager, mais aussi à ceux qui désirent ajouter de l’intensité à certains exercices. Moins gourmand qu’une voiture ou une moto, il est couramment considéré comme un mode de transport écologique.

Le prix, un critère de taille

Le prix du VTT est bien souvent un critère dont l’importance variera en fonction de votre budget. Sachez que le prix d’un appareil peut vous renseigner sur sa qualité, mais aussi sur sa rentabilité. Dans le commerce, les premiers prix tournent autour de 500 €. Les gammes moyennes sont très larges, et dépendent aussi bien des matériaux, que des caractéristiques de l’appareil. Le prix peut rapidement dépasser les 3500 € pour les modèles de dernière génération. En dehors du coût d’achat du VTT, il faudra aussi prévoir quelques dizaines, voire une centaine d’euros pour les accessoires de signalétique et de protection. Le coût final du VTT comprendra ainsi celui du casque, et de toute autre protection dont vous pouvez avoir besoin sur les pistes.

Pour les débutants, les VTT premiers prix pourront faire l’affaire. Notons cependant que vos besoins évolueront avec la pratique. Un modèle de base devra rapidement être troqué contre un VTT plus adapté à votre pratique. Il peut ainsi être plus intéressant de cumuler votre budget pour investir dans un VTT qui vous servira plus longtemps. Le prix dépendra de la taille du vélo, mais aussi du matériau dans lequel il est fabriqué, de sa marque, de sa solidité, et de sa stabilité. Le niveau de confort à l’utilisation aura aussi un impact sur le coût. Un VTT facile à utiliser et agréable à monter sera invariablement plus cher qu’une monture moins performante. Chaque cycliste déterminera cependant son choix en fonction de sa personnalité, et le budget final sera influencé par l’ensemble de vos besoins.

Choisissez en fonction de votre pratique

Un cycliste chevronné et un citadin adepte du parcours à vélo pour aller au travail n’auront pas les mêmes attentes. De même, le type de sol sur lequel ces deux profils rouleront ne sera pas similaire. Le choix d’un VTT dépend ainsi de vos habitudes d’utilisation, de l’environnement dans lequel vous roulerez, ou encore de la fréquence à laquelle vous sortirez votre VTT. Plus encore : il sera déterminé par vos compétences physiques et l’intensité de l’exercice. Il est indispensable de choisir son VTT en fonction de la pratique à laquelle vous le réservez.

Pour un usage exclusif en ville, votre VTT devra être adapté à vos trajets quotidiens. Tout dépendra de votre parcours et votre facilité à le monter. Si vos trajets sont courts et se limitent à l’environnement urbain, un modèle de vélo à frein sera à privilégier. Un vélo maniable, avec lequel vous pourrez aisément slalomer, offrira des avantages dont vous profiterez à chaque instant. Optez pour un modèle muni d’une barre transversale et d’un guidon droit qui se démarquera par son dynamisme. Pour les femmes, les cadres ouverts seront plus accessibles.

Si vos trajets sont longs, les modèles polyvalents et robustes seront à privilégier. Ils seront plus confortables, et s’adapteront à un environnement interurbain. Si votre VTT est destiné à la randonnée ou au cyclotourisme, la fiabilité sera à prioriser. Les modèles en acier seront indiqués pour leur résistance, même si l’aluminium est plus pratique pour sa légèreté. Optez pour une transmission classique dont vous pourrez assurer la fiabilité. Pour faire la route, les modèles légers à transmission compacte seront plus faciles à manipuler.

Vous pouvez également opter pour un VTT de fitness qui brille par son niveau de confort. Sur les sentiers, votre monture idéale sera une « all mountain tout suspendu ». Un modèle semi-rigide alliera robustesse et facilité d’utilisation dans les obstacles.

La taille des roues

Il fut un temps où tous les VTT étaient munis de roues de 26 pouces. Ce diamètre désormais considéré comme un grand standard continue à séduire les débutants et les grands amateurs de fat bikes. Les roues de 29′ vous seront conseillées si vous recherchez des modèles résistants aux bumps. Cette taille offre une performance plus large, et un grip amélioré. Elle a aussi l’avantage d’étendre les accélérations, et d’optimiser le temps de parcours. Vous avez aussi la possibilité de vous tourner vers des roues de 27,5, qui est devenu un standard. C’est une taille adaptée aux descentes, et qui ne craint ni le trail, ni l’enduro. Les roues de 27,5 » sont aussi plus confortables, et prouvent leurs performances sur les terrains les plus rudes.